Comment déclarer sa téléassistance ?

Depuis 2018, si vous faites appel à des services de téléassistance, vous avez droit à un crédit d’impôt, et ce, que vous soyez imposable ou non. Cela constitue une nouveauté importante d’un point de vue fiscal, et qui permet à davantage de familles de bénéficier d’un avantage fiscal mais qui encourage également de nouvelles personnes dans le besoin à souscrire à la téléassistance.

La téléassistance est un service d’aide à distance pour les personnes âgées qui vivent seules à leur domicile. Ce service permet aux seniors d’entrer en contacter avec un opérateur 24H/24 et 7jours/7, à travers un dispositif émetteur-récepteur. La téléassistance offre une garantie de sécurité pour les personnes âgées et leurs familles en permettant l’intervention rapide des secours en cas de problème. Des entreprises, mais aussi des associations et des communes, proposent des services de téléassistance, pour des coûts qui peuvent différer. Les frais engagés dans un service de téléassistance ouvrent ainsi droit à une réduction ou un crédit d’impôt égal à 50% des sommes versées.

Qui peut bénéficier d’une réduction ou d’un crédit d’impôt?

Il est important de savoir que toutes les personnes âgées utilisant un système de téléassistance, proposé par un organisme agréé pour l’aide à la personne, peut bénéficier d’un crédit d’impôt. Il suffit d’avoir utilisé ce système l’année précédant votre déclaration.

On distingue ensuite le cas des personnes imposables et de celles qui ne le sont pas. Bien que la forme du crédit d’impôt varie, vous pourrez bénéficier d’avantages fiscaux quelle que soit votre situation.

Si vous êtes imposable, la moitié de la somme totale annuelle que vous a coûté le service de téléassistance auquel vous avez souscrit sera déduite de vos impôts.
Si au contraire vous n’êtes pas imposable, les services des impôts vous reverseront la moitié de la somme annuelle totale consacrée aux services de téléassistance, et ce, sous forme de chèque.

Il est important par ailleurs de connaître les plafonds existants pour la réduction ou le crédit d’impôt : ils sont de 12 000 €, majorés de 1 500€ par membre du foyer âgé de plus de 65 ans, avec un plafond total ne pouvant pas excéder 15 000 €, de 20 000 € lorsqu’un membre du foyer est titulaire de la carte d’invalidité ou perçoit une pension d’invalidité de 3ème catégorie, et enfin de 15 000 € lorsque vous employez directement une aide à domicile. Pensez à les prendre en compte lorsque vous souscrivez l’offre de téléassistance.

Comment déclarer son service de téléassistance?

La déclaration de votre service de téléassistance se fait sur votre déclaration d’impôts, dans la rubrique 169, intitulée « Services à la personne, emploi à domicile ».

Une fois que vous y êtes, vous trouverez plusieurs cases, qui dépendent de votre situation. Vous devez à chaque fois renseigner une case spécifique si:

-vous êtes dans le cas d’un utilisateur du service de télésurveillance et avez été en activité ou inscrit comme demandeur d’emploi durant au moins trois mois l’année précédente
-vous êtes utilisateur du service de télésurveillance et étiez retraité ou sans activité l’année précédente
-vous n’êtes pas l’utilisateur du service de télésurveillance mais que vous avez payé pour une personne bénéficiaire de l’APA l’année précédente
-vous avez acquis des équipements d’aide à la personne, comme un détecteur de chute par exemple ou encore une montre.

A chaque fois, vous devez dûment remplir le montant des dépenses réalisées pour le service en question. Dans ce but, demandez à l’organisme de téléassistance de vous fournir  une attestation fiscale précisant de manière exacte l’ensemble des sommes que vous avez réglées pour les services fournis.
Cette attestation n’est pas à joindre à votre déclaration de revenus mais vous devez néanmoins la conserver et la présenter en cas de demande de justification de la part de l’administration fiscale.

 

Quelle hygiène bucco-dentaire chez les aînés ?

D’après une étude, presque la totalité des personnes âgées de 65 ans présentent des problèmes bucco-dentaires (carie, pathologie parodontale, racines résiduelles, édentation totale, saignements). La santé  bucco-dentaire chez les aînés est plutôt mauvaise. En l’absence de soin régulier à ces personnes, ces problèmes peuvent sensiblement s’aggraver. En effet, cela détériore non seulement la santé physique, mais aussi la santé mentale. Ainsi, les quelques lignes qui suivent vous font découvrir la meilleure hygiène bucco-dentaire pour favoriser une bouche propre et éviter les maladies dentaires sur les personnes âgées.

Adoptez le bon régime alimentaire

Pour prévenir le déchaussement prématuré des dents et les caries, il faut suivre un régime alimentaire de qualité. 3 fois par jour, gardez 3 repas équilibrés. Dans l’après-midi, en cas de sensation de faim, vous pouvez prendre un goûter. Mangez des fruits et légumes. Ceux-ci contiennent les vitamines et les minéraux, dont les besoins augmentent avec l’âge. Les produits laitiers comme le fromage et le lait sont à consommer 3 à 4 fois par jour. Ils sont surtout importants si vous consommez peu de viandes. Les produits céréaliers sont aussi indispensables pour le bon fonctionnement de votre organisme. Si possible, prenez-en à chaque repas. La viande, l’œuf et le poisson comblent également les besoins protéiques des aînés. Il est donc important d’en consommer. Outre cela, réduisez la quantité de sucres ingérés et diminuez la consommation d’alcool. Les boissons gazeuses, elles aussi, sont à bannir. Elles rongent l’émail des dents puisqu’elles contiennent des acides phosphoriques et citriques. Enfin, si vous êtes un grand fumeur, sachez que la cigarette ne nuit pas seulement à la santé en général. Elle provoque aussi les cancers de la bouche, de la langue et des gencives.

Une bonne hygiène bucco-dentaire à suivre

Qu’est-ce qu’une bonne hygiène bucco-dentaire ? C’est l’ensemble de pratiques pour éliminer la plaque dentaire qui se forme en permanence à la surface et entre les dents. Dans l’idéal, brossez-vous les dents après chaque repas. Utilisez une brosse à dents bien souples. Remplacez cet outil s’il ne remplit plus bien son rôle, l’élimination de la plaque dentaire. Pour la santé des dents des personnes âgées, l’utilisation d’un fil inter-dentaire en complément du brossage habituel constitue un vrai plus surtout le soir. Cet équipement déloge les bactéries et la plaque dentaire aux endroits que votre brosse à dents n’atteint pas. Ajouter à cela, vous pouvez faire un bain de bouche. Toutefois, il faut noter  que le bain de bouche est conçu pour une utilisation limitée dans le temps. Outre cela, allez régulièrement chez le dentiste. Si vous n’êtes pas capables de vous rendre dans un cabinet dentaire, faîtes appel à des entreprises qui proposent des soins dentaires à domicile. Si des dents vous manquent, pensez à faire un implant dentaire Marseille, un dentier ou un bridge. Si vous portez déjà une prothèse, il est impératif qu’un chirurgien-dentiste vérifie vos gencives et vos dents. Et garde à l’esprit que vous pouvez garder vos dents au mieux de leur forme, malgré l’âge. Cela vous demande juste un peu de sens pratique.

La perte des cheveux, plus une fatalité

Constater la raréfaction de ses cheveux est toujours un phénomène traumatisant. Quand jour après jour on retrouve des touffes de cheveux dans sa brosse ou dans son peigne, les réactions sont très différentes selon les individus. Certains hommes s’en accommodent parfois très bien, mais beaucoup d’entre eux se sentent diminués, ils perdent confiance en eux-mêmes, parfois leur vie sociale, professionnelle et familiale en est lourdement impactée. Les femmes ne s’y habituent pratiquement jamais.

Avant de s’affoler et d’entrer dans quelconque dépression, il faut avant tout déterminer avec précision l’origine de cette chute des cheveux car il peut y avoir une multitude de raisons pour lesquelles les cheveux tombent. La seule chose qui soit certaine, est qu’il convient d’agir immédiatement lorsqu’on constate que ses cheveux tombent régulièrement.

Pourquoi les cheveux tombent

Dès le constat de la chute des cheveux, il n’est pas nécessaire d’entreprendre des démarches pour faire un implant capillaire, mais pour trouver la cause du phénomène. Un état de stress intense et ponctuel comme une intolérance à un médicament que l’on vient d’introduire dans son traitement, la suite d’une grossesse, l’allaitement, le changement hormonal lors de la ménopause, un état de fatigue général ou encore les conséquences d’une maladie ou d’un traitement grave comme une chimiothérapie par exemple, sont autant de facteurs qui favorisent la chute des cheveux. Dans tous ces cas, si on élimine la cause, on élimine également la conséquence. Ce n’est que lorsque toutes ces raisons à la chute des cheveux sont éliminées qu’il faut se dire qu’il s’agit d’une alopécie androgénétique, soit une calvitie héréditaire irrémédiable pour laquelle il n’y a le plus souvent pas d’autre solution que l’implantation capillaire.

L’implantation capillaire, une solution pour tous

Pour ceux et celles qui redoutent de devenir chauves, qui voient leur image se dégrader en raison de leur alopécie, la technologie contemporaine vient très facilement à leur secours. Depuis quelques années les techniques d’implantation capillaires ont considérablement évolué grâce notamment à l’imagerie médicale qui a fait des progrès considérables. De nos jours, les prélèvements de greffons et leur réimplantation dans les zones dégarnies du crâne se font de manière entièrement automatisée et numérisée par le robot ARTAS, véritable bijou de technologie de dernière génération. Sous la direction d’un praticien spécialisé, le robot ARTAS prélève de façon aléatoire les greffons sur les côtés et l’arrière de la tête du patient afin de conserver à ces zones leur aspect naturel. La réimplantation se fait tout aussi aléatoirement pour une chevelure dense et naturelle après la repousse.

Bien choisir son centre d’implantation capillaire

La technique d’implantation capillaire automatisée est un protocole non invasif et pratiquement indolore, elle permet aussi de traiter tous les types de cheveux, jusqu’aux plus frisés ou crépus qui continuent à friser sous la peau. Ces cheveux posaient de gros problèmes de sectionnement quand les prélèvements se faisaient manuellement. Le robot ARTAS permet également de limiter le nombre de séances nécessaire et le temps de chaque séance. Malgré toutes ces caractéristiques très probantes pour le patient, il convient de s’adresser à des experts de la greffe capillaire comme ceux qui œuvrent par exemple chez The Clinic à Paris (https://www.the-clinic.fr). Il faut en effet avant tout être sûr et certain que toutes les contre-indications éventuelles sont éliminées, que les praticiens à qui l’on confie son cuir chevelu sont particulièrement compétents et sérieux et qu’ils ont procédé en amont à un bilan capillaire propre à déterminer la cause de l’alopécie. L’environnement matériel et sanitaire irréprochable est bien entendu un préalable incontournable.

Comment bien choisir des chaussures pour une personne âgée ?

Il n’est pas toujours simple de choisir de nouvelles chaussures lorsque l’on est âgé.
Vous décidez d’accompagner une personne vieillissante pour l’aider à choisir sa paire de chaussures.
Vous vous questionnez : sur quels critères baser votre choix ? Que devez-vous impérativement prendre en compte ? Devez-vous choisir une chaussure plate, à petit talon? Quelles semelles choisir? Ces quelques lignes vous aideront à faire votre choix en vous basant sur les besoins d’une personne âgée.

Privilégier le confort de marche

En général, les personnes vieillissantes ont les pieds très fragiles et sensibles. Vous devez en tenir compte et par conséquent, opter pour des chaussures confortables et adaptées.
Une chaussure qui blesse le pied peut se révéler très dangereuse pour les personnes sujettes au diabète. Les chaussures à bouts ronds lui permettront d’être plus à l’aise et limiteront les risques de blessures à l’avant du pied. Il arrive aussi que la personne possède des pieds devenus volumineux à cause d’oedèmes par exemple.

Préférez une chaussure suffisamment large pour que la personne qui la porte puisse se déplacer sans se blesser d’avantage. Évitez les coutures à l’avant de la chaussure, qui peuvent provoquer des blessures et un manque de confort dans la marche. Il faut également penser que la personne âgée rencontre parfois des difficultés pour se baisser, liées à des problèmes de dos la plupart du temps.

Choisissez donc des chaussures faciles à lacer :

• Les chaussures a scratchs sont plus faciles à attacher, et ne risquent pas de se détacher lorsque la personne se déplace

• La chaussure à lacet présente deux avantages : elles assurent un meilleur maintien du pied, et sont ajustables en cas de gonflements.

Faites votre choix en fonction des capacités de la personne âgée et de son degré d’autonomie. Tenez compte de ses éventuels problèmes médicaux.
Ainsi, la personne pourra marcher en tout confort.

Pensez aussi à la sécurité

Lorsque nous arrivons à un âge avancé, il peut arriver que nous soyons sujets à des pertes d’équilibre. La démarche est moins assurée, et le risque de chute plus conséquent.

Cela peut vous paraître évident, mais il est indispensable que les chaussures soient à la bonne taille. Une chaussure trop grande pourra engendrer un déséquilibre, et une chaussure trop petite blessera à coup sûr des pieds fragiles.
La personne âgée peut tout à fait ne pas se rendre compte que ses chaussures sont trop petites ou trop grandes.
Il est donc très important de faire essayer les chaussures à la personne pour s’assurer que ce soit la bonne pointure. Veillez à ce que le pied de la personne touche bien l’avant de la chaussure, sans que les orteils soient repliés, mais aussi à ce qu’elle n’y soit pas trop à l’étroit. De plus, toutes les marques de chaussures ne taillent pas de la bonne manière.

Les chaussures ouvertes à l’arrière sont à proscrire. Même si de premier abord elles peuvent paraître plus confortables et plus faciles à enfiler, elles présentent le risque que le pied glisse et en sorte. Dans ce cas la chute est assurée. Oubliez donc les mules et les claquettes.

Choisir des chaussures pour personnes âgées adaptées est une chose, mais il est aussi important de les associer à des semelles qui conviennent. Optez pour des semelles assez fine, afin que la personne soit assez en contact avec le sol pour sentir ses aspérités. Ainsi, elle améliore sa stabilité.
Les chaussures doivent être plates, évitez les chaussures à talon. Optez pour des semelles de chaussures antidérapantes si possible pour limiter le risque de pertes d’équilibres et de chutes.

A retenir

Le choix d’une paire de chaussures pour une personne âgée peut paraître anodin, mais ce n’est pas le cas. Vous ne devez pas choisir une paire de la même façon que vous le feriez pour vous. Préférez une chaussure qui assurera stabilité et maintien du pied à la personne vieillissante.
En avançant dans l’âge, elle devient plus dépendante et aura besoin d’être guidée dans ses choix, pour son confort et sa sécurité.
Vous savez maintenant comment choisir des chaussures pour une personne âgée. Les mêmes conseils s’appliquent au choix de chaussons.
Il existe un grand nombre de marques de chaussures spécialisées pour les personnes âgées, qui tiennent compte de la déformation du pied liée au vieillissement, mais aussi de différentes pathologies pouvant être rencontrées chez la personne âgée.
Vous pouvez aussi trouver des chaussures adaptées dans n’importe quel magasin de chaussures.
Choisissez aussi des chaussures en fonction de la saison, ni trop chaudes l’été, ni trop légères en plein hiver.
Il ne vous reste plus qu’a choisir des chaussures en fonction des besoins de la personne que vous accompagnez, mais aussi de ses goûts : Autant choisir un joli modèle qu’elle portera avec plaisir.

 

Les thérapeutes pour enfant : aide et soutien aux parents

Votre enfant est sujet à des troubles du comportement ou à des difficultés relationnelles et vous n’arrivez pas à savoir pourquoi. Aujourd’hui consulter un psychiatre n’est plus réserver à l’adulte dépressif ou enclin à des problèmes relationnels. Il est tout à fait possible qu’un enfant même en bas âge soit victime d’angoisse ou de stress dus à son environnement. Ces difficultés rencontrées par l’enfant sont de nature à le rendre triste ou fermé socialement, ce qui entraine des inconvénients tant sur son éducation que sur sa compréhension. Les parents peuvent alors se retrouver dos au mur et ne sont incapable de résoudre les problèmes de l’enfant dans l’intimité du cercle familiale.

Un professionnel pour résoudre les problèmes de l’enfant

Dans beaucoup de cas, comprendre les difficultés que rencontre un enfant est un véritable casse-tête pour les parents. Il est alors nécessaire de contacter un thérapeute qui va aider l’enfant à s’ouvrir émotionnellement et à communiquer avec les autres. Le mal-être de l’enfant peut trouver ses sources dans plusieurs situations, la séparation des parents, l’arrivée d’un nouveau-né dans la famille, son quotidien à la crèche n’est que des exemples typiques. Le fait est que lorsque l’enfant ou l’adolescent subit un changement brutal, il peut arriver qu’il se referme sur lui-même et supporte seul le poids de ses angoisses. Dans ce genre de situation, si les parents ne sont plus capables de résoudre les difficultés rencontrées par leurs enfants, contacter un thérapeute s’avère être la meilleure solution pour aider l’enfant à dépasser son état d’angoisse et de stress.

Les indices d’un mal-être aigu

Les enfants vivant avec des problèmes relationnels, d’angoisse et/ou de stress réagissent différemment, mais il existe cependant des points communs qui peuvent faire comprendre aux parents que leur enfant souffre intérieurement. Suivant l’âge de l’enfant, les signes les plus connus pour les enfants en bas âges sont : le refus de manger, les terreurs nocturnes et parfois l’hyperactivité. Pour les enfants plus âgés et les adolescents, l’absence de communication avec son entourage, les troubles du langage sont des indices qu’il ne faut pas prendre à la légère. Dès que les refus de communiquer persistent, n’hésitez pas, contacter un thérapeute. Notez que si les problèmes de l’enfant ne sont pas résolus, il se peut que dans sa vie d’adulte il soit confronté à de plus grandes difficultés et les troubles émotionnels qu’il vit pendant son enfance peuvent se transformer en des comportements antisociaux dans l’avenir.

Quel thérapeute choisir ?

Un thérapeute spécialisé pour les enfants en bas âges est conseillé pour les enfants de 6 mois à 5 ans. En effet, les pédopsychiatres sont formés pour résoudre les problèmes émotionnels de ces enfants âgés au maximum de 5 ans. Pour les plus âgés, les psychologues non spécialistes sont aptes à résoudre les problèmes rencontrés par un adolescent. Les parents modernes ne peuvent pas réellement se concentrer exclusivement sur leurs enfants, ces derniers vivront souvent leur enfance suivant l’image que les médias diffuseront. Aujourd’hui, il est préférable que l’enfant et les parents consultent le même thérapeute, d’abord pour rassurer et aider l’enfant et ensuite les parents.

Pourquoi et comment acheter ses médicaments dans une pharmacie en ligne ?

Depuis le 2 janvier 2013, le gouvernement français a autorisé la vente de médicaments en ligne. Ce secteur commercial a immédiatement connu un fort succès et il ne cesse de progresser. Après avoir fait un tour d’horizon sur les avantages d’une pharmacie en ligne, vous découvrirez, dans cet article, quels sont les types de médicaments et produits pharmaceutiques disponibles à la vente en e-pharmacie en France et en Europe.

Pharmacie en ligne : un succès indéniable

Acheter des médicaments en ligne est devenu aujourd’hui courant pour une large tranche de la population française. Le succès des pharmacies en ligne est lié au fait qu’elles offrent de nombreux avantages. La qualité des services proposés est un facteur souvent cité par les usagers. Ils sont comparables à ceux pratiqués dans une officine en ville. Vous pouvez effectivement obtenir des conseils en ligne sur une prescription ou être guidé vers les médicaments qui conviendront le mieux à vos besoins de santé. La praticité est également un critère important. Vous n’avez pas à vous déplacer et à faire la queue. Si vous devez acheter par exemple une orthèse sur prescription médicale, vous n’avez qu’à scanner votre ordonnance et l’envoyer par mail. Vous serez remboursé comme si vous l’aviez achetée dans une pharmacie physique. Autre avantage et pas des moindres, les prix pratiqués sont généralement inférieurs à ceux pratiqués par les officines en ville voire même les parapharmacies. Faites tout de même attention aux frais de port. Ils peuvent vite alourdir votre facture. Cependant, de nombreuses pharmacies en ligne proposent une livraison gratuite à partir d’un certain montant d’achat. De plus, la livraison s’opère généralement très rapidement. Il est clair qu’avec de tels avantages, beaucoup de Français se sont laissés séduire par la pharmacie en ligne.

Est-ce que je peux acheter tous types de médicaments en ligne ?

Pour ce domaine commercial bien particulier, la France a adopté une législation spécifique à l’instar de la majorité des autres pays européens. Cependant, les conditions de vente de médicaments en Europe diffèrent sur un point très précis. En France, un consommateur peut acheter en ligne uniquement les médicaments qui ne font pas l’objet d’une prescription médicale. En d’autres termes, ceux qui ne sont pas soumis à la délivrance d’une ordonnance par votre médecin traitant ou un spécialiste. L’ANSM, l’Agence nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé en a dressé une liste. Elle comporte 4 000 références. En tant que personnes résidantes en Europe, vous pouvez cependant, vous procurez des médicaments sur ordonnance dans d’autres pays européens comme par exemple l’Italie, la Norvège, la Suisse ou encore l’Angleterre. Cependant, il vous convient d’être vigilant. Avec le développement du commerce électronique de médicaments, des personnes peu scrupuleuses ont créé des pharmacies en ligne qui vendent des médicaments falsifiés ou contrefaits.
Pour ne pas être victime d’un site de commerce électronique de médicaments frauduleux, vous devez vérifier que chacune des pages dudit site comporte le logo mis en place par la Commission Européenne : une croix blanche sur un fond rayé de vert. Depuis le 1er juillet 2015, une pharmacie et parapharmacie en ligne légale dans toute l’Union Européenne doit afficher ce sigle. Pour être assuré de la légitimité d’un site e-pharmacie, cliquez sur ce logo afin de vérifier qu’il fait bien partie de la liste de ceux autorisés à vendre des médicaments.

Avantages à se faire conseiller par un coach sportif pour perdre du poids

Garder une silhouette affinée et rester en bonne santé n’est pas toujours évident avec le rythme effréné que nous vivons au quotidien. Très vite, on se laisse aller sans vraiment le vouloir, on abandonne le régime alimentaire favorable et finalement la prise de poids devient inévitable. Donc tôt ou tard, on se rend compte du problème et on veut perdre du poids à tout prix. Alors, pour vous aider à réussir ce challenge, on vous guide à travers cet article et surtout on vous parle des avantages de se faire coacher par un expert en remise en forme.

Qu’est-ce qu’un coach sportif ?

Dans le cadre d’une remise en forme, il est tout à fait idéal de prendre un coach sportif personnel. Toutefois, il est intéressant de savoir qu’est-ce qu’un coach sportif. Il s’agit en fait d’un professionnel diplômé et expérimenté qui a pour rôle d’aider une personne à s’entrainer à un sport ou une activité physique. Le coach sportif a pour rôle d’assister son élève à déterminer ses objectifs afin de faciliter ensuite le processus pour obtenir un changement efficace et rapide. Entre autres, il est également un soutien pour son élève pour le suivre dans la réalisation de ses objectifs. Il faut donc savoir que le coach sportif n’est pas seulement un simple entraineur physique. Il va bien au-delà de l’idée d’entraineur, car en plus de l’entrainement qu’il vous propose, il entretient votre moral, vous motive dans vos moments de faiblesse et vous accompagne réellement dans votre parcours sportif.

Un coaching sportif pour vous aider à perdre du poids

Les résolutions à prendre pour perdre du poids n’est pas du tout un secret. On sait tous qu’une belle silhouette s’obtient avec des exercices physiques réguliers et un régime alimentaire sain et équilibré. Pourtant, c’est bien facile à dire mais difficile à réaliser. Le manque de motivation prend souvent le dessus et on finit toujours par remettre à plus tard la bonne décision. Parfois, on est décidé et on réussit même à perdre quelques kilos mais ensuite ces derniers reviennent vite après quelques mois. Rassurez-vous, vous n’êtes pas tout seul dans le bateau, la plupart d’entre nous sommes incapables de réussir à perdre du poids tout seul. C’est donc à ce moment qu’intervient le coach sportif, il aura pour rôle de nous assister à atteindre notre poids idéal. Occupant également le rôle d’un coach minceur, il est là pour nous épauler, nous booster et nous remonter le moral lorsqu’on semble vouloir baisser les bras. Il est donc l’accompagnateur idéal pour vous aider à perdre du poids. Ses conseils de professionnel vont vous aider à combiner un régime alimentaire et un entrainement sportif. Le coach sportif vous proposera non seulement des exercices adaptés mais aussi un programme nutritionnel efficace pour une perte de poids rapide. Il vous conseillera sur des menus peu caloriques pour garder la ligne mais aussi sur le comportement positif à avoir pendant votre parcours.

 

Les différentes spécialités médicales

Une des nombreuses options que vous avez en tant que professionnel de la santé consiste à choisir une spécialité médicale pour pratiquer. Que vous soyez une infirmière, un médecin ou un professionnel de la santé, le choix d’une spécialité médicale vous aidera à cibler vos objectifs en matière de formation, vos efforts de recherche d’emploi et vos choix de carrière.

Plus tôt vous identifiez votre véritable passion en médecine, plus vous pouvez réussir en travaillant dans un domaine que vous aimez. Par exemple, votre passion est-elle de travailler avec des enfants, des femmes enceintes, des patients atteints de cancer ou des personnes âgées ? Voulez-vous soulager la douleur du mourant ou apporter une nouvelle vie au monde ? Considérons les différentes spécialités ci-dessous.

Anesthésiste

Un anesthésiste administre des médicaments pendant la chirurgie pour vous aider à vous détendre et à vous endormir. L’anesthésiste est présent lors d’une opération pour veiller sur vous et vous assurer que vous n’avez pas de douleur. Ils peuvent également vous aider à gérer les problèmes de douleur en dehors de la salle d’opération.

Cardiologue

Un cardiologue est un médecin spécialisé dans le diagnostic et le traitement des problèmes cardiaques ou vasculaires.

Gastroentérologue

Ce type de médecin est spécialisé dans les problèmes de digestion et les maladies de l’œsophage, de l’estomac, du pancréas, du foie, de la vésicule biliaire et des intestins.

Hématologue

Un hématologue est un médecin spécialisé dans les troubles sanguins.

Néphrologue

Un néphrologue est un médecin qui diagnostique et traite les problèmes rénaux.

Neurologue

Ce type de médecin est spécialisé dans le diagnostic et le traitement des troubles cérébraux et du système nerveux.

Médecine légale

Branche de la médecine qui traite des implications juridiques des soins de santé, détermine et interprète les causes de maladie, de blessure ou de décès. Sophie Gromb-Monnoyeur une professionnelle dans le domaine de la médecine légale.

Oncologiste

Un oncologue est un médecin spécialisé dans le diagnostic et le traitement du cancer.

Psychiatre

Un psychiatre est un médecin spécialisé dans le traitement des problèmes émotionnels et comportementaux par la psychothérapie, la prescription de médicaments et la réalisation de certaines procédures médicales.

Rhumatologue

Un rhumatologue est un médecin qui traite les problèmes liés aux articulations, aux muscles et aux os, ainsi que les maladies auto-immunes. Un rhumatologue traite des affections telles que l’arthrite et le lupus.

Chirurgien

Un chirurgien est un médecin qui peut opérer les patients si nécessaire. Un chirurgien généraliste effectue de nombreux types de procédures, comme la prise d’une annexe ou la fixation d’une hernie. Il existe également de nombreux types spécialisés de chirurgiens, y compris des neurochirurgiens opérant sur le cerveau et le système nerveux, des urologues opérant sur le système urinaire et des orthopédistes qui opèrent sur les os et les articulations.

Infirmières

Les infirmières dispensent une grande partie des soins quotidiens dans les hôpitaux. Ils surveillent de près l’état du patient et effectuent des tâches vitales telles que donner des médicaments et éduquer les patients sur les soins personnels. Différentes infirmières ont différents niveaux de certification et de spécialités.

Psychologue

Un psychologue est spécialisé dans le traitement des problèmes émotionnels et comportementaux par le biais d’une consultation psychologique, d’une évaluation, de tests et d’une thérapie. Un psychologue n’est pas un médecin. Les psychologues pédiatriques des hôpitaux offrent souvent des services de prévention et de traitement pour aider les familles à faire face aux problèmes médicaux.