Comment déclarer sa téléassistance ?

Depuis 2018, si vous faites appel à des services de téléassistance, vous avez droit à un crédit d’impôt, et ce, que vous soyez imposable ou non. Cela constitue une nouveauté importante d’un point de vue fiscal, et qui permet à davantage de familles de bénéficier d’un avantage fiscal mais qui encourage également de nouvelles personnes dans le besoin à souscrire à la téléassistance.

La téléassistance est un service d’aide à distance pour les personnes âgées qui vivent seules à leur domicile. Ce service permet aux seniors d’entrer en contacter avec un opérateur 24H/24 et 7jours/7, à travers un dispositif émetteur-récepteur. La téléassistance offre une garantie de sécurité pour les personnes âgées et leurs familles en permettant l’intervention rapide des secours en cas de problème. Des entreprises, mais aussi des associations et des communes, proposent des services de téléassistance, pour des coûts qui peuvent différer. Les frais engagés dans un service de téléassistance ouvrent ainsi droit à une réduction ou un crédit d’impôt égal à 50% des sommes versées.

Qui peut bénéficier d’une réduction ou d’un crédit d’impôt?

Il est important de savoir que toutes les personnes âgées utilisant un système de téléassistance, proposé par un organisme agréé pour l’aide à la personne, peut bénéficier d’un crédit d’impôt. Il suffit d’avoir utilisé ce système l’année précédant votre déclaration.

On distingue ensuite le cas des personnes imposables et de celles qui ne le sont pas. Bien que la forme du crédit d’impôt varie, vous pourrez bénéficier d’avantages fiscaux quelle que soit votre situation.

Si vous êtes imposable, la moitié de la somme totale annuelle que vous a coûté le service de téléassistance auquel vous avez souscrit sera déduite de vos impôts.
Si au contraire vous n’êtes pas imposable, les services des impôts vous reverseront la moitié de la somme annuelle totale consacrée aux services de téléassistance, et ce, sous forme de chèque.

Il est important par ailleurs de connaître les plafonds existants pour la réduction ou le crédit d’impôt : ils sont de 12 000 €, majorés de 1 500€ par membre du foyer âgé de plus de 65 ans, avec un plafond total ne pouvant pas excéder 15 000 €, de 20 000 € lorsqu’un membre du foyer est titulaire de la carte d’invalidité ou perçoit une pension d’invalidité de 3ème catégorie, et enfin de 15 000 € lorsque vous employez directement une aide à domicile. Pensez à les prendre en compte lorsque vous souscrivez l’offre de téléassistance.

Comment déclarer son service de téléassistance?

La déclaration de votre service de téléassistance se fait sur votre déclaration d’impôts, dans la rubrique 169, intitulée « Services à la personne, emploi à domicile ».

Une fois que vous y êtes, vous trouverez plusieurs cases, qui dépendent de votre situation. Vous devez à chaque fois renseigner une case spécifique si:

-vous êtes dans le cas d’un utilisateur du service de télésurveillance et avez été en activité ou inscrit comme demandeur d’emploi durant au moins trois mois l’année précédente
-vous êtes utilisateur du service de télésurveillance et étiez retraité ou sans activité l’année précédente
-vous n’êtes pas l’utilisateur du service de télésurveillance mais que vous avez payé pour une personne bénéficiaire de l’APA l’année précédente
-vous avez acquis des équipements d’aide à la personne, comme un détecteur de chute par exemple ou encore une montre.

A chaque fois, vous devez dûment remplir le montant des dépenses réalisées pour le service en question. Dans ce but, demandez à l’organisme de téléassistance de vous fournir  une attestation fiscale précisant de manière exacte l’ensemble des sommes que vous avez réglées pour les services fournis.
Cette attestation n’est pas à joindre à votre déclaration de revenus mais vous devez néanmoins la conserver et la présenter en cas de demande de justification de la part de l’administration fiscale.