Intestin grêle : quand les microbiotes régénèrent notre organisme

Depuis plusieurs années, on fait toujours allusion au microbiote. Autrefois ignoré par la science, il est à présent aux centres de toutes les préoccupations. Ce document contient des informations optimales sur le rôle clé de la flore intestinale.

Les micro-organismes intestinaux : où sont-ils localisés ?

L’appareil digestif est un immense appareil qui contient de nombreux organes : estomac, cavité buccale, intestin grêle, etc. L’appareil en question est aussi constitué de glandes annexes comme le pancréas, le foie, la vésicule biliaire ainsi que les glandes salivaires. Les micro-organismes se trouvent dans l’intestin grêle et particulièrement dans le côlon. L’estomac possède un pH très faible, le stérilise en fin de compte. L’ensemble des génomes d’un microbiote se trouve entre la lumière de l’intestin grêle et le mucus de la paroi de l’intestin.

La composition du microbiote de l’intestin

Une étude lance en 2008 tente d’identifier le microbiote. Elle s’appuie sur l’examen de selles d’une certaine de volontaires. Chaque personne porte en elle une centaine d’espèces de bactéries. Il est important de signaler que le microbiote de l’intestin est distingué par un noyau phylogénétique identique à une personne à l’autre en matière de composition.

La division de bactériologie

Juste avant de découvrir de quoi est constituée la flore intestinale, ci-après quelques idées bactériologiques. On distingue en microbiologie : les bactéries aérobies et les bactéries anaérobies. Les organismes aérobies sont des bactéries qui ont besoin de l’oxygène pour vivre. En ce qui concerne les organismes anaérobies, ils sont des bactéries qui peuvent vivre sans oxygène. Il faut savoir que les espèces qui se trouvent dans le microbiote intestinal ne peuvent pas habituellement être cultivées en laboratoire.

Le microbiote au service de l’humanité

Cette biocénose importante apparaît au niveau intestinal exécute une action physiologique diverse. Ces missions sont avantageuses et bon nombre d’acteurs considèrent même cette biocénose comme un élément à part entière.

Rôle dans l’immunité

Les micro-organismes font fonction de vraie barrière intestinale devant les agressions des organismes pathogènes ou de substances toxiques pour le corps. Outre cela, ils aident à renforcer le système immunitaire situant dans le tube digestif.

Fonction métabolique

Les fibres qui ne sont pas assimilées dans les intestins sont destinées aux substrats pour les micro-organismes coliques. Ces substances sont métabolisées par des bactéries de l’intestin responsables des coliques, en diverses étapes. Ils fournissent donc de l’énergies pour ces micro-organismes.

Rôle de maintenance

Les micro-organismes unicellulaires parasites sont dotés d’enzymes, que le parasite ne possède pas. Ces enzymes peuvent être nécessaires pour différentes raisons. Lorsque les cellules de l’intestin sont endommagés, ces substances peuvent êtres utilisées pour améliorer la conservation de ces cellules. Ils peuvent aussi servir pour aider à la multiplication du mucus, une sorte de film préservateur de l’épithélium de l’intestin.

Fabrication de vitamine

Le microbiote de l’intestin intervient aussi dans la création de nombreuses vitamines notamment du groupe K et B. La vitamine K fait partie des vitamines que le corps peut synthétiser, mais ce avec la coopération des bactéries coliques. Quoi qu’il en soit, le mibrobiote intestinal joue également un rôle très important dans la bonne santé du corps.