Vapoter est-il moins cher que fumer ?

Vapoter moin cher

De nombreux individus ont aujourd’hui fait la transition entre le tabac traditionnel et la cigarette électronique. Présentant une variété d’avantages pour ses consommateurs, l’e-cig permet non seulement de réduire ses besoins en nicotine sur le long terme mais offre également des économies aux utilisateurs. Il est bien vrai que lorsque l’on fait des calculs rapides, l’achat d’un kit de démarrage de cigarette électronique nécessite un grand investissement pouvant aller jusqu’ à 50 euros. Toutefois, après de grande comparaison, vaper coûte réellement moins sur le long terme. Lire la suite de « Vapoter est-il moins cher que fumer ? »

Cancer : avoir une meilleure qualité de vie avec la physiothérapie

physiothérapie-cancer

Aujourd’hui, la médecine peut faire des choses merveilleuses. C’est pour cette raison qu’on trouve de plus en plus de gens avec du cancer qui sont guéris. Après la guérison, les patients sont amenés à reprendre la routine de leur vie quotidienne, mais surtout à reprendre leur activité. Lire la suite de « Cancer : avoir une meilleure qualité de vie avec la physiothérapie »

Comment établir une relation de confiance avec les employés ?

Travailler chez LIDL

La confiance mutuelle est l’un des éléments les plus importants d’une équipe qui réussit. Les employés qui ont confiance en leur responsable d’équipe ou manager, se sentent mieux valorisés et importants. Cette confiance leur permet le plus souvent de soutenir les objectifs de l’organisation. De même, si les employés ont confiance en leur manager, ils auront toujours l’impression que les décisions sont prises dans l’intérêt de l’équipe.

Bien sûr, la confiance n’est pas une évidence, c’est le travail d’un leader d’inspirer et de faciliter celle-ci dans un environnement adapté. Il s’agit d’une action qui doit être activement développé et maintenu, même s’il est plus facile à dire qu’à faire. Travailler chez LIDL vous offre la possibilité de vous épanouir avec des projets ayant du sens, de libérer votre créativité et de mener à bien votre travail en toute autonomie.

La confiance est un must lorsqu’il s’agit de développement d’équipe. Elle permet aux membres de l’équipe de se sentir suffisamment en sécurité et à l’aise pour s’ouvrir et prendre des initiatives qui peuvent mener à des résultats exceptionnels. Ainsi, vous pouvez bâtir la confiance au sein de votre équipe grâce à quelques stratégies simples à mettre en place.

  1. Donner la priorité à l’équité et à l’honnêteté

Les membres de l’équipe sont plus susceptibles de se faire confiance s’ils sont immergés dans une culture d’honnêteté. Il s’agit tout simplement de donner suite à ce que vous promettez, les employés ne s’attendent pas à ce que vous soyez parfait, mais juste et exemplaire. Si, pour une raison quelconque, vous n’êtes pas en mesure de tenir une promesse, il est essentiel que vous soyez transparent sur les raisons pour lesquelles. Lorsqu’un salarié sent que vous honnête, il se sentira en sécurité et s’engagera naturellement dans l’atteinte des objectifs de l’entreprise.

  1. Mettre l’accent sur le respect

Le respect est un autre point important pour bâtir la confiance, que ce soit au sein des équipes ou dans l’ensemble de l’entreprise. Traitez l’idée de chaque employé comme un apport précieux. Faites de l’écoute attentive la norme. Soyez conscient des sentiments non exprimés que les employés peuvent éprouver, puis montrez l’exemple en parlant ouvertement, honnêtement et en respectant leurs points de vue et leurs émotions.

S’assurer que tous les membres de l’équipe se sentent inclus est une autre façon de montrer du respect. Pour cela, vous devez éviter la formation de petits groupes afin de ne pas isoler certains employés.

  1. Mettre le point sur la communication

La communication fait partie intégrante de toute stratégie de consolidation d’équipe et de développement d’équipe, et c’est aussi un élément essentiel pour établir la confiance. Une communication claire et un partage ouvert de l’information créent une culture de transparence.

4. Apprendre l’un de l’autre au niveau personnel

Plus les membres de l’équipe se connaissent sur le plan personnel, plus ils sont susceptibles de se faire confiance sur le plan professionnel. Pour favoriser cet échange, il vous suffit d’organiser un certain nombre d’exercices et d’événements de consolidation et de teambuilding et de développement d’équipe permettant aux collaborateurs à mieux se connaître.
L’organisation des réunions régulières permet également aux membres de mieux se connaître, mais aussi de partager leurs progrès, de poser des questions et de discuter des problèmes qu’ils peuvent avoir.

5. Engager et responsabiliser les membres de l’équipe

Les membres de l’équipe peuvent rapidement établir une relation de confiance entre eux et dans l’équipe, lorsqu’ils réalisent le potentiel de ce qu’ils peuvent réaliser. Les leaders peuvent donner aux membres de l’équipe amplement l’occasion de travailler ensemble :
– Déléguer les tâches de résolution de problèmes et encourager les membres à travailler collectivement sur des solutions créatives.
– Utiliser le consensus pour fixer des objectifs, établir des solutions et planifier l’action.
– Encourager l’écoute et le brainstorming, qui peuvent tous deux inspirer la créativité et, à leur tour, conduire à des résultats exceptionnels.

6. Établir les valeurs et les objectifs de l’équipe

Il est possible d’établir un climat de confiance en préparant d’abord le terrain pour les objectifs de votre équipe. Le fait de décrire les valeurs, les cibles et les procédures générales de l’équipe permet à chaque membre de comprendre la mission de l’équipe. Les valeurs de l’équipe peuvent être déterminées en demandant à l’équipe ce qui l’intéresse vraiment dans l’exécution de son travail et en définissant ce que le succès signifie. L’établissement d’objectifs est un moyen de s’assurer que tous les membres de l’équipe sont conscients de la façon dont ils contribuent au succès de l’entreprise.
L’évaluation régulière de la performance de l’équipe vous permet de vérifier les progrès, les succès et les défis qui restent à relever. Il vous permet également d’évaluer la façon dont l’équipe travaille ensemble en tant qu’unité.

Comment les aliments influent sur notre humeur

bonheur-sourire

Le saviez-vous ? Certains aliments peuvent influer sur notre humeur et nous rendre plus heureux ! Nous vous proposons d’en découvrir quelques-uns. Si les saisons (notamment via les fruits et les légumes) et notre métabolisme nous imposent d’adapter notre alimentation, il est important de connaître les aliments qui peuvent contribuer à notre bonne humeur.

Le fruit d’une étude sérieuse

C’est aux États-Unis dans l’État de New York qu’a été menée l’étude sur « les aliments qui rendent heureux », plus précisément par des chercheurs de la prestigieuse université de Binghamon. Cette étude est ensuite parue dans la revue médicale spécialisée « Nutritrional Neuroscience ».

Un sondage sur le web a été effectué, ce qui a permis aux chercheurs d’analyser les comportements alimentaires et leur influence sur l’humeur en fonction de l’âge, en se basant également sur des éléments plus techniques comme la neurochimie et la neurobiologie. Lire la suite de « Comment les aliments influent sur notre humeur »

Comprendre et vaincre la dépression

depression

Certains parlent de déprime, d’autres de dépression. Mais quelle est la différence entre les deux ? Le point avec Sabrina Philippe, psychologue lors du « Grand Direct de la Santé ».

La différence entre déprime et dépression

La déprime correspond à un coup de blues. C’est passager et tout à fait normal d’avoir des moments de déprime. Nous vivons dans une société où il faut être très heureux dans notre façon d’être et de vivre en général, ce qui peut d’ailleurs générer à contrario une certaine pression sociale et déclencher ce fameux coup de blues ! Lire la suite de « Comprendre et vaincre la dépression »

Etudiant, pourquoi travailler chez LIDL ?

Travailler chez LIDL en tant qu'étudiants

De plus en plus de jeunes concilient leurs études avec un job étudiant pour financer leurs années d’études. Certes, travailler à côté des études est très bénéfique, mais il faut aussi penser à tous les sacrifices. Avant de vous lancer dans une recherche d’emploi, il est important de peser le pour et le contre. Travailler chez LIDL c’est la garantie d’une entreprise qui s’adapte aux étudiants. Financer ses études ou ses projets, arrondir ses fins de mois ou acquérir une première expérience dans la vie active, vos motivations peuvent être multiples pour décrocher un Job Etudiant. En CDI, CDD ou emploi saisonnier, Lidl propose des contrats étudiants sur mesure.

Quel sont les avantages à Travailler chez LIDL ?

Si les étudiants sont de plus en plus nombreux à prendre un job étudiant, c’est pour ses nombreux avantages non négligeables.

  • La rémunération

Que ce soit pour être indépendant financièrement et apprendre à gérer son budget, pour financer un projet ou tout simplement pour pouvoir se payer des vacances plus tard dans l’année, la principale raison de prendre un job d’été est tout simplement de gagner de l’argent.

De plus, une telle expérience vous permettra de relativiser et de mieux gérer votre argent.

  • L’indépendance

Vous aimez l’autonomie, être actif et prendre vos responsabilités. Alors un emploi étudiant chez Lidl est un vrai défi! Avec votre équipe vous prenez soin de la gestion quotidienne du magasin. Avec les missions qui vous seront confiées vous gagnerez en autonomie et en indépendance.

  • Le gain en compétences

Travailler chez LIDL en tant qu’étudiant est également un plus sur votre CV. Quel que soit le type d’emploi que vous effectuez, c’est toujours une expérience professionnelle supplémentaire à mettre en avant le jour d’un entretien.

Avec ce job d’appoint en travaillant chez LIDL, vous éviterez de vous retrouver avec un CV de trois lignes au moment de chercher un emploi. Vous obtiendrez de l’expérience qui vous sera fortement bénéfique dans quelques années.

 

  • Le réseau

Vous constituez votre réseau professionnel. Le fait d’avoir un travail vous sert également à créer des relations qui pourront vous servir plus tard. Même si votre job étudiant chez LIDL ne correspond pas à la profession que vous souhaitez exercer plus tard, toute relation est bonne à prendre, et ça ne pourra que vous être bénéfique.

Comment LIDL attire les candidats étudiant ?

1 – La formation et les parcours

Travailler chez LIDL c’est bénéficier d’un parcours de formation spécifique. Les parcours sont pensés pour vous aider à acquérir les compétences essentielles pour réussir dans vos missions et vous sentir parfaitement  préparés à votre poste.

Lidl aide de jeunes talents à évoluer. Vous pouvez compter sur l’enseigne pour un emploi étudiant intéressant dans votre région.

2 – Partenariats avec les écoles

LIDL a développé un processus de partenariats avec les meilleures écoles de commerce et d’ingénieurs pour le recrutement des cadres ainsi qu’avec DISTRISUP, le réseau de référence de la formation diplômante des managers de la grande distribution, pour les profils en magasins.

Ces partenariats s’inscrivent sur la durée et se traduisent par de nombreux évènements tels que

  • Des conférences animées par des opérationnels au sein des écoles,
  • La participation à des forums de recrutement en école,
  • L’organisation d’afterschool permettant des échanges informels autour d’un cocktail,
  • La présence aux séminaires de rentrée,
  • La participation à certains évènements sportifs étudiants majeurs.

La décision de prendre un job étudiant repose principalement sur des critères personnels. Certains vont penser que les avantages en valent la peine, d’autres que les inconvénients sont trop nombreux. Si vous pensez sérieusement à prendre un job étudiant à côté de vos études supérieures, attendez peut-être un semestre pour vous rendre compte de la charge de travail que vos professeurs vous donnent.

Le management d’équipe: déléguer intelligemment

Le management d’équipe chez Lidl : déléguer intelligemment

Afin de réussir dans votre vie en tant qu’entrepreneur, manager ou chef d’entreprise ; il ne vous suffit pas de travailler d’arrache-pied. Ce qu’il vous faut, c’est travailler intelligemment. Plus de 80% des dirigeants, entrepreneurs et managers tendent à croire qu’une importante charge de travail assure un bon succès.

Votre réussite ne dépend pas de votre charge de travail

Nous vivons dans un monde qui récompense la compétence et l’intelligence de la tâche contentieusement effectuée. Dans la modernité de notre monde, les hauts représentants d’entreprises sont récompensés par leur habilité à travailler mieux sans pour autant ajouter de charges inutiles.

Le prérequis majeur du succès se base sur le bon management des équipes comme par exemple chez Lidl. Ainsi, le monde des affaires et celui des relations humaines sont étroitement liés.

Afin d’épanouir au mieux vos collaborateurs, il vous est recommandé de leur attribuer des responsabilités et des prises de décisions. Cette initiative vous permettra d’appliquer la méthode DLG apprise.

La méthode DLG : déléguer intelligemment

La méthode DLG se base sur la délégation de génie ou l’art de déléguer intelligemment. Attention cependant aux décisions hâtives, il est arrivé que certaines entreprises aient fait faillite après délégation de tâches trop importantes. En revanche, d’autres sont parvenues à augmenter leurs chiffres d’affaires et leurs résultats d’engagements collaborateurs.

Concevez-vous de laisser votre entreprise afin de vous autoriser des vacances en toute tranquillité ? Espérez-vous la retrouver encore plus solide ? Imaginez le plaisir que pourraient ressentir vos collaborateurs en voyant que vous leurs faites confiance, que vous les laissez prendre certaines décisions et certaines responsabilités ? Vous leur permettez de faire fonctionner l’entreprise.

Réalisez-vous l’importance que cette situation puisse apporter dans votre vie de leader ? Que feriez-vous si vous aviez plus de temps pour votre famille, plus de résultats de votre entreprise, plus de collaborateurs responsables et heureux ?

C’est ce que vous pouvez découvrir en appliquant la méthode DLG. Certaines entreprises comme par exemple Lidl, utilise cette méthode pour optimiser leur management.

Si vous souhaitez vivre cette vie de manager libre et être le génie de la délégation, maîtriser la méthode DLG peut être la solution.

 

Geoffroy Stern et la gestion de l’innovation et du changement

L’innovation est devenue une composante essentielle du maintien de l’avantage concurrentiel pour de nombreuses entreprises. De celles qui utilisent le big data pour analyser les tendances de consommation à celles qui développent le dernier dispositif pour les soins de santé. Les données augmentent considérablement et le suivi de la demande est un obstacle croissant. Plus l’organisation est grande, plus il y aura de défis à relever tout au long du processus d’innovation. Gérer avec succès les changements en cours nécessite une réflexion approfondie, une préparation et une exécution minutieuse. Le point avec le consultant senior Geoffroy Stern.

La gestion de la technologie

De nouvelles dynamiques continuent d’apparaître et des conversations stratégiques se déroulent au niveau exécutif. La gestion technique a évolué de telle manière qu’il nécessite une fusion unique de connaissances commerciales et de compétences techniques. La gestion de la technologie se traduit par des responsabilités allant au-delà de la portée des serveurs, des outils Big Data et de la science des données, ainsi que des compétences en gestion de projet et en leadership. Selon Geoffroy Stern, le développement et la participation des employés ainsi que la gestion des talents font également partie intégrante du casse-tête. Gérer efficacement les personnes et leurs idées uniques est le facteur de différenciation entre une stratégie de gestion du changement gagnante et perdante.

Collaboration et changement

« Les nouvelles idées sont les plus élémentaires des besoins d’une entreprise, mais elles peuvent être difficiles à trouver » souligne Geoffroy Stern. Cultiver un environnement où les idées sont encouragées, entendues et partagées est l’endroit où l’innovation prospère. L’exploration régulière de nouvelles idées, de nouveaux concepts et de nouveaux projets nécessitant de nouveaux processus et une dynamique d’équipe offrent des possibilités d’apprentissage inestimables. Geoffroy Stern rajoute, « Apprendre à diriger le changement et permettre aux employés de faire partie du processus dès le début permet d’appliquer l’apprentissage plus rapidement ». Tout en minimisant les turbulences lors de l’adaptation aux changements internes et externes.

Le leadership et les leaders de l'innovation devraient communiquer avec les employés au sujet du changement dès le début du processus indique Geoffroy Stern

L’innovation est un produit de collaboration, mais toutes les collaborations ne réussissent pas. Une taille unique ne convient pas à tous. Certains peuvent définir la collaboration comme étant simplement l’acte d’échanger des idées avec des pairs, quelle que soit la plateforme. Au contraire, d’autres peuvent le définir comme physiquement rassemblé dans une zone commune tout en embarquant blanc les idées présentées. Les deux sont des exemples parfaitement précis de collaboration, mais les deux ne peuvent pas servir de cadre productif pour tout le monde. Fournir divers supports pour les équipes à créer est devenu une pratique acceptable et courante. Apprendre comment les individus sont chargés de façon créative et où ils fournissent leur meilleur travail renforce le processus immensément. Sachant faire cela est un signe de bon leadership.

Faciliter la conversation

Être dans la gestion de la technologie axée sur les données signifie un changement constant et un véritable bien-être. Comment ce changement est géré peut faire ou défaire des projets d’innovation technologique. Le leadership et les leaders de l’innovation devraient communiquer avec les employés au sujet du changement dès le début du processus indique Geoffroy Stern. Cela inclut ceux qui sont impliqués dans le projet actuel à ceux que le projet affecte. Une communication ouverte est essentielle au succès de l’innovation dans les organisations dans le cadre d’une pratique efficace de gestion du changement. L’exposition accrue à la discussion conduit à plus d’idées, le partage et le développement des données et des informations respectives et le développement réussi et le lancement de l’innovation.

Faciliter la conversation est aussi simple que cela puisse paraître. En fait, le gestionnaire des technologies de l’information peut conduire ce comportement à distance, d’après Geoffroy Stern: par exemple, l’un des moyens consiste à désigner une équipe responsable pour orchestrer des discussions régulières sur les meilleures pratiques dirigées par des pairs. Une autre façon de créer un dialogue précieux peut être aussi simple que d’exhorter les équipes à déjeuner ensemble. Plusieurs grandes entreprises technologiques ont même commencé à structurer ces plateformes d’innovation de pair à pair en formant des comités chargés de développer des idées.

Gérer l’innovation et la gestion du changement peut être intimidant. Cependant, comme tous les projets impliquant la gestion des données volumineuses et la technologie associée, rester proactif, ouvert au changement et engagé dans la conversation est le plan d’action le plus puissant.

Téléassistance: les 7 principales questions et leurs réponses

teleassistance

Le système de téléassistance consiste en une sécurisation des personnes âgées qui sont dotées à tout moment d’un système d’appel sous forme d’une montre ou d’un médaillon. Ce système d’appel est relié à une plateforme téléphonique chargée d’analyser la situation de l’appelant, d’en déterminer le degré d’urgence et de prendre la décision adaptée. Ainsi, un proche de la personne âgée peut être contacté ou une intervention mise en place pour porter secours à l’appelant.

Comment fonctionne la téléassistance ?

Pour une efficacité optimale, la téléassistance comprend un équipement devant être installé au domicile de la personne âgée. Ainsi, un système de boîtier haut-parleur est équipé dans l’habitation pour permettre au bénéficiaire de parler aux agents de la téléassistance quelque soit sa position dans le domicile. Une simple pression sur la montre ou le médaillon de la personne âgée permet d’appeler l’équipe de téléassistance qui est disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Comment bénéficier de la téléassistance ?

Plusieurs organismes proposent un service de téléassistance : c’est le cas par exemple des assurances, de certaines structures associatives ou même d’un petit nombre de communes. N’hésitez pas à prendre contact avec un professionnel du domaine médico-social qui pourra vous conseiller et vous guider dans vos choix en fonction de vos besoins.

Comment choisir son contrat de téléassistance ?

Il est important de choisir avec attention son organisme de téléassistance.
N’hésitez pas à demander plusieurs devis pour éviter les frais cachés, et à lire l’intégralité du contrat avant de le signer. Vous devez pouvoir résilier le service dès que vous le souhaitez.
Certains contrats de téléassistance comportent des services supplémentaires comme la possibilité pour le bénéficiaire de parler avec ses proches via des applications dédiées ou même une alerte anti-chutes, mais ces services sont payants.

Combien coûte un contrat de téléassistance ?

Comptez en moyenne entre 20 et 30 euros par mois pour les services de base de la téléassistance. N’hésitez pas à demander à votre commune si des aides existent.
N’oubliez pas que des frais d’installation ou même des frais de dossier peuvent vous être imputés.
Enfin, les frais téléphoniques engendrés par les appels de la téléassistance sont à la charge de la personne âgée.

Qui sera responsable de la mise en fonction et de l’entretien du boîtier de téléassistance ?

Il s’agit d’une des données les plus importantes dans le contrat que vous allez signer. Qui sera responsable de l’entretien et du bon fonctionnement du matériel de téléassistance ?
Certains contrats ne proposent que de louer la machine et la pose ou son entretien ne sont pas compris dans les frais. Vérifiez bien que votre organisme prend en charge la pose, la réparation ou le remplacement du matériel défectueux sans surcoût.

Existe t-il des aides pour bénéficier de la téléassistance ?

Tout d’abord, sachez que faire appel à un organisme déclaré au titre des « services à la personne » vous donne droit à une réduction d’impôts équivalents à 50% du coût du service.
Si vous êtes bénéficiaire de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), les frais de la téléassistance peuvent aussi être pris en charge.